Un peu d'histoire

Un territoire - un minerai - des hommes

Entre la fin du XIXe siècle et les années 1980, le Var a constitué le principal gisement de bauxite français et a tenu le rôle de leader mondial pendant plusieurs dizaines d'années.

Minerai de base de l'aluminium, la bauxite devient l'or de la Provence et est exploitée à ciel ouvert ou dans des mines souterraines.

Le Musée des Gueules Rouges retrace l'histoire de cette activité minière, industrie qui a fortement marqué et façonné le territoire. Il relate également l'histoire de ces hommes, qui travaillaient dans des conditions éprouvantes et rentraient chez eux couverts de poussière rouge de bauxite, ce qui leur a valu le surnom de "Gueules Rouges". À travers une importante collection d'objets et de documents d'archives, entrez dans l'univers de la bauxite et plongez au cœur de la vie des mineurs.

La bauxite : minerai d'aluminium

Le Musée des Gueules Rouges est également un musée scientifique et technique. À travers ses collections et les différents supports multimédia, il présente la genèse géologique de la bauxite mais aussi les processus industriels de transformation de ce minerai en alumine puis en aluminium. Enfin, il met en avant les multiples secteurs d'utilisation contemporains de ce métal (transport, architecture, design, sport...) à travers une présentation originale d'objets en aluminium. En parcourant les salles d'exposition, la bauxite et l'aluminium n'auront plus de secrets pour vous !

L'Association des Gueules Rouges du Var

L'association Les Gueules Rouges du Var est composée de passionnés des vestiges industriels et de la mémoire des mines de bauxite varoises. Cette association Loi 1901 a pour but :

  • La sauvegarde et la diffusion de la mémoire collective des Gueules Rouges du Var
  • La conservation du patrimoine industriel et minier de l'exploitation de la bauxite
  • Le montage de tout projet de tourisme industriel, de toute activité à caractère culturel, assurant la transmission des héritages, des usages, des faits notables, des modes de vie et de travail, des techniques... en relation avec l'exploitation de la bauxite et des produits qui en découlent.

Une mémoire à faire vivre et à transmettre

Les bénévoles de l'association ont activement participé à la création du musée. Ils ont tout d'abord œuvré pour la collecte de centaines d'objets, d'engins et d'outils, témoignages de l'activité minière et qui constituent aujourd'hui les collections du musée. Ces passionnés sont aussi les concepteurs de la galerie, espace muséographique reconstituant une mine souterraine et les différents postes et métiers qui la composent. Ils apportent également au quotidien leur aide technique et scientifique pour l'élaboration des activités et des supports de visite.

 

J'ai travaillé pendant 15 ans sur le projet du musée, qui a connu bien des péripéties. Mais les bénévoles n'ont rien lâché, d'abord parce que nous voulions honorer notre devoir de mémoire envers des milliers de mineurs et 100 ans d'exploitation. Ensuite parce que nous défendons un tourisme de découverte pour ne pas oublier ce qui a façonné la vie et l'économie de toute une région. Mon rêve, c'est que chaque enfant du Comté de Provence sache que la mine, c'est l'histoire de ses aïeuls comme celle des objets de son quotidien.

Témoignage de Maurice Constans,
Président de l'Association des Gueules Rouges du Var